Deux oiseaux protégés d’Australie méridionale

Péninsule de Fleurieu, au sud d’Adélaïde

Par nos reporters Romain et Olivier

Nous vous présentons dans cet article deux espèces menacées et les actions entreprises par les Australiens pour les sauver : Ce sont deux oiseaux des plages !

Le Pluvier à camail (Hooded Plover)Thinornis cucullatus

Ce petit oiseau de la famille des gravelots vit sur les plages d’Australie méridionale et est très menacé. Il fait son nid sur les plages de sable. De nombreux promeneurs et chiens les fréquentent aussi en été.

Des associations se battent pour le protéger comme Friends of the hooded Plover ou Birdlife Australia.

https://www.facebook.com/hooded.plover.birdlife/ ethttps://www.facebook.com/hoodedplovermornpen/

Ils installent de nombreux panneaux d’information et des barrières autour des nids!

« Chicks on the beach » signifie « poussins sur la plage ».

La première observation à Port Willalunga était très émouvante!

Nous nous approchons petit à petit.

Voilà un couple!

Ils sont si mignons avec leur capuche noire !

Nous en avons observé 5 sur 3 plages différentes.

A Waitpinga beach
A Victor Harbor

Ce dernier regardait le coucher de Soleil.

A chaque fois, ils partagent vraiment leur maison avec des vacanciers !

Malheureusement souvent les promeneurs ne lisent pas les panneaux et laissent leurs chiens sans laisse sur des secteurs pourtant restreints où elle est requise!

Chien libre menaçant de détruire le nid.

Chacun veut profiter d’un cadre magique !

Le Manchot pygmée (Little Penguin) Eudyptula minor

Il y a 18 espèces de Manchots dans le monde. Appelés à tort Pingouins, du fait de leur nom anglais penguins, les manchots se reproduisent exclusivement dans l’hémisphère Sud – sauf quelques individus au nord des îles Galapagos.

Wikipedia Commons

Le Manchot pygmée est la plus petite espèce de manchot. Il pèse à peine plus de 1kg. On l’appelle aussi le petit manchot bleu du fait de sa couleur.

Sa population est menacée en Australie méridionale. A Granit Island, il ne reste plus que 40 individus. Les scientifiques suivent de près la colonie et pour financer leurs activités, proposent des visites au grand public.

L’augmentation des populations d’otaries serait responsable de ce déclin, ainsi qu’il y a quelques années le… vol de manchots par des individus les revendant comme animaux de compagnie!

Quoi qu’il en soit… Bienvenue à Granit Island!

Cette île reliée par un pont à la côte est au large de Victor Harbor.

(c) http://naturealerte.blogspot.com/2013/01/31012013australie-les-manchots-pygmees.html

Avant la visite nous avons fait le tour de l’île à pied.

Une exposition d’art contemporain en plein air a lieu le long du sentier…

Il y a comme un petit air de Bretagne…

Les manchots ne sont pas des animaux nocturnes. Mais on ne les voit qu’à la nuit tombée.

Pourquoi?

Ils pêchent en mer toute la journée et reviennent le soir au nid. Il faut les laisser traverser !

Les nids sont comme des terriers.

Le guide nous montre, de manière non intrusive, grace à une torche à lumière rouge, non éblouissante, l’arrivée de quelques manchots vers leurs nids.

Les petits attendent au fond de leur terrier, mais celui-ci hélas n’a pas revu ses parents et attend depuis plusieurs jours.

La guide bénévole nous explique tout sur la vie du manchot…

Le Manchot pygmée se reproduit en Australie continentale, Tasmanie et Nouvelle-Zélande. Ses populations sont en déclin, souvent à cause des prédateurs introduits, de la diminution du nombre de proies et de la pollution due aux hydrocarbures. 
Les aires de reproduction sont affectées par l’érosion côtière, les développements humains et la pollution.
Mais malgré tout, l’espèce n’est pas menacée actuellement car ses effectifs sont importants.

Contrairement à la plupart des autres manchots, il vit et se reproduit dans des terriers ou des cavités naturelles, et passe la journée en mer, en général en petits groupes. Quelle vie éprouvante à affronter les flots toute la journée pour pêcher !

Heureusement son plumage est parfaitement adapté à la vie marine.

La mère reconnait son petit au cri mais ici pas de surpopulation, il est facile de trouver son nid…

Ces deux visites sont deux parmi de nombreux exemples qui montrent le grand engagement des australiens pour protéger leurs espèces, la plupart endémiques. Un nombre considérable de petites réserves naturelles et de parcs nationaux protègent les joyaux du pays, mais ce n’était pas lee cas de ces deux espèces qui partagent les plages publiques avec les vacanciers et les riverains…

6 réponses sur “Deux oiseaux protégés d’Australie méridionale”

  1. Merci pour cet article très instructif qui nous rappelle combien il faut faire attention à préserver notre chère nature et ses habitants. Trops mignons ces petits oiseaux à capuche et ces manchots, on espère les apercevoir prochainement sur vos traces. Bisous à tous les quatre.

  2. Adorables manchots! Espérons que Romain et Noémie sauront partager avec leurs amis cette nécessité de protéger la nature et ses hôtes même les les plus petits voire minuscules

  3. Ils sont trop trop mignons ces petits manchots. J’espère que le bébé de la première vidéo va retrouver sa maman, le pauvre !
    j’ai bien rigolé quand j’ai regardé la deuxième vidéo .
    Paloma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *