Norvège : Les oiseaux des îles Lofoten

Les balades à pied sur les plages, en montagne ou dans les fjords ont été l’occasion de photographier les principales espèces d’oiseaux caractéristiques de la fin de l’ hiver dans ces contrées nordiques. La neige est encore présente mais fond chaque jour, les arbres sont encore sans feuilles et le soleil brille déjà de 4h à 22h…

Les paysages de haute montagne – pourtant hautes d’à peine 800m – alternent avec des plages de sable clair fin… Mais point de cocotiers !

Voici quelques photos d’ambiance des premiers jours pour fixer le décor…

Dans ces étendues sauvages, habitées par l’homme sur les seuls littoraux, le Pygargue à queue blanche ou aigle des mers est le maître des eaux et des airs.

Pygargue à queue blanche

Mer et montagne s’entremêlent, c’est donc sans surprise que l’on retrouve le maître des cieux alpins, l’Aigle royal

Aigle royal

Dans notre village, Eggum, les Linottes à bec jaune remplacent nos moineaux.

Les Merles à plastron remplacent les Merles noirs…

L’Huîtrier pie remplace la Pie…

Et la grive mauvis remplace la grive musicienne…

Derrière la maison, le Cygne chanteur remplace le cygne tuberculé…

Le cygne chanteur au bec jaune

Le Lagopède des Saules est la perdrix locale

 

Le Grèbe esclavon est le plus commun, pas de grèbe huppé en revanche…On ne perd pas au change!

Dans la famille des canards, les plus communs sont l’Eider à duvet et le Harle huppé.

Harle huppé
Couple d’Eider

Les Goélands sont en revanche les mêmes que chez nous. Le Goéland bourgmestre doit être présent aussi mais nous ne l’avons pas observé.

Goéland marin
Goélands argentés
Goéland cendré

La Mouette tridactyle niche sur les bords des fenêtres dans les ports ou sur les falaises et est très bruyante

Mouette tridactyle

Dans les ports, le Guillemot à miroir pêche les petits crustacés et poissons. Il regarde dans l’eau pour les repérer et plonge.

Quel petit déjeuner y a-t-il sous l’eau?

Dans les champs, Courlis cendrés et Oies cendrées glanent quelques graines et jeunes pousses nourrissantes.

Courlis cendré
Oie cendré 

Le dernier jour, un hôte remarquable nous a salué. Il venait juste d’arriver et paradait dans un étang entre deux routes, à un carrefour! : voici le Plongeon catmarin

Pour terminer, n’oublions pas cette rencontre magnifique avec un groupe d’Orques dans un petit fjord. Un banc de harengs les avait attiré. Nous étions subjugués !

L’observation a duré plus d’une heure.

Le festin surprise des Orques

Une chose est sure, nous reviendrons!

2 réponses sur “Norvège : Les oiseaux des îles Lofoten”

  1. Bonjour,
    Je viens de parcourir avec grand intérêt votre site dédié oiseaux que vous avez rencontré aux Lofoten.
    En 1983 je suis resté trois semaines à Svolvaer. J’ai embarqué à bord de plusieurs bateaux de pêche. Mais, et c’est l’objet de ce message, lors de mon arrivée je n’avais encore rencontré personne alors que je marchais dans une des rues de ce port. Soudain j’entendis un « Hep ! ». Il n’y avait personne sauf un goéland ou une mouette, (je n’ai pas distingué)…. 37 ans plus tard j’entends toujours ce « hep » qui m’avait paru très humain. Qu’en pensez-vous ? Merci. Bonne journée. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *