Défi sportif en Afrique du Sud : l’ascension de la Montagne de la Table

Le sommet emblématique de ‘mother city’ – la ville mère, comme les sud africains surnomment le Cap, est un must du tourisme local. Accessible en téléphérique en quelques minutes, c’est aussi un haut lieu de la randonnée et plusieurs sentiers, tous exigeants, mènent au sommet ou parcourent le plateau sommital. Le sentier le plus direct et fréquenté via la « Plateklip Gorge » n’est qu’une succession de marches en plein soleil, une ascension ingrate ; le sentier le plus varié mais aussi le plus long est un vrai challenge sportif, c’est celui partant le jardin botanique de Kirstenboch et grimpant par la Skeleton Gorge. C’est celui que nous avons choisi.

Premier entrainement

Première mise en jambe non loin de notre pied à terre : Chapman’s Peak, qui domine Hout bay et la célèbre route panoramique à péage, « Chapman’s drive ».

Le début du sentier

C’est une première découverte du paysage floristique du Fynbos. Le Fynbos est un maquis fleuri spécifique au littoral d’Afrique du Sud. Composé d’une diversité remarquable de plantes uniques au monde, les différents Fynbos du littoral atlantique ou indien explosent de couleurs au printemps ; Erycacées (bruyères), plantes à bulbes, aloès, protéas égaient les sentiers de randonnée.

Explosion florale du Fynbos.

Dans le ciel, les Aigles de Verreaux surveillent leur nid.

Dans les massifs de Protéas fraichement fleuris, les Sucriers et Souimangas se régalent de nectar et pollénisent les plantes. Les obsrêveurs sont en action!

Souimanga malachite
Sucrier ou Promérops du Cap
Serin totta, endémique de la région du Cap

Le sentier parcourt 500m de dénivelé en 2,5km à peine. Pas de pitié pour les mollets et le souffle. La mise en jambe est rude mais les abords du sentier débordent de couleurs. Les enfants comptent les couleurs différentes. 5…6…7…

Les derniers mètres sont très raides.

Fin du supplice en vue!
La vue sur Hout Bay depuis les dernières pentes

Mais après l’effort, le réconfort… Le panorama à couper le souffle, avec vue sur Hout Bay au nord, l’Océan atlantique à l’Ouest, le Cap de Bonne espérance au Sud et la grand anse de False Bay à l’Ouest, jusqu’au cap de Betty’s Bay.

La péninsule du Cap de bonne espérance au Sud
Hout Bay
Cécile devant la plage de Komitje et l’Atlantique
Olivier dans la même pose !
Pause Jeux à la descente

De beaux spécimens de reptiles hantent les rochers.

Voisin de pique-nique

Deuxième entrainement

Le deuxième entrainement sportif était plutôt imprévu… La tempête de la nuit a conduit la société organisatrice à annuler notre visite de la prison de Robben Island. Le bec dans l’eau, que faire ?… Nous enfilons nos chaussures de montagne restées dans le coffre et filons au parking du Lion’s head, sommet dominant la ville, à l’ombre de la Montagne de la Table.

La fière allure du Lion’s head

Le début du sentier est pavé et tranquille. Pique-nique dans le sac, Nous partons la fleur au fusil, en compagnie des Silver tree, de beaux arbres argentés menacés endémiques de la région.

Three hikers near the Silver tree

La vue qui se découvre sur la montagne de Table, les quartiers de Sea Point et le centre ville est plus belle à chaque pas.

Sea Point et Signal Hill, Robben Island au fond à gauche
Camps’Bay
Le Cap, centre d’affaires

Mais bientôt, le sentier devient plus abrupt et tourne autour de « tête du lion ». Echelles, marches fixées et cordes remplacent les pas bien assurés. « Trop bien le parc d’attraction ! » clament les enfants. En vérité un vrai sentier de montagne, certes assez court, mais un vrai entrainement sportif, plutôt qu’une balade à touristes comme on aurait pu le croire.

Là encore, la récompense est à la hauteur. Le vent est tombé et la mer est d’huile. Les Damans des rochers sont cette fois nos compagnons de pique- nique. Ces animaux aux allures de rongeurs et d’allure pataude sont en fait des parents éloignés des éléphants !

Nous pouvons fêter la réussite de l’ultime entrainement !

Il ne reste plus qu’ à se mesurer à l’emblème du Cap, la Montagne de la Table. Prochaine étape, by fair means, pour reprendre l’expression chère à SylvainTesson.

C’est elle. Même pas peur!
Pause à la descente.

Jour J

C’est ultra motivés que nous partons le 7 septembre à l’assaut de cette géante.

Le jardin botanique

Départ 8h30 du splendide jardin botanique de Kirstenboch, que nous avons visité quelques jours auparavant. Il s’agit de l’un des joyaux du Cap, tant la qualité des collections est riche, d’autant plus en ce début de printemps austral.

C’est parti ! Altitude : 150m.

Nous traversons le jardin botanique aux mille couleurs. La fleur la plus célèbre est celle crée en l’honneur du militant, prisonnier puis président Nelson Mandela, la Fleur de Paradis Mandela, « Mandela’s gold Strelitzia », à la couleur jaune unique. 20 année de travail ont été nécessaire pour la créer.

Voici deux de ses pollénisateurs…

Souimanga à poitrine orange
Sucrier du Cap

Pas le temps de s’attarder, le sentier nous attend.

La Skeleton Gorge, c’est par là.

« Qui va monter la montagne de Table?! » scandons nous pour nous motiver … Le mental est 75% du succès. Il va en falloir car les premières pentes sont raides mais heureusement à l’ombre. 34 degrés sont prévus au Cap ce samedi, la plus chaude journée du début de printemps.

Des échelles succèdent aux marches. Presqu’un jeu. Les enfants nous étonnent par leur rythme. Nous faisons jeu égal avec des sportifs sans sac à dos.

Puis le sentier se confond avec la rivière, zigzagant entre pierres et souches.

En un temps inespéré, nous atteignons l’orée supérieure de la forêt, « Breakfast rock », à 750m d’altitude. La vue se dégage sur les jardins, les banlieues de Constantia et False Bay.

Dernières pentes

La motivation faiblit un peu après les efforts consentis. Les paysages du Fynbos sont luxuriants et un régal à parcourir mais la chaleur est accablante. Il faut désormais parcourir un sentier en balcon et gravir les 300 derniers mètres de dénivelé, le ventre vide car le repas aura lieu au sommet. C’est la condition du succès !

Les secteurs ludique où il faut grimper aident à garder l’envie de marcher…

Jusqu’au bonheur de dominer toute la ville et de profiter de l’air venteux du sommet, à 1058m d’altitude.

C’est gagné! La montagne nous a acceptés à son sommet, exceptionnellement vide de nuages. 1000m de dénivelé, notre record en famille! Ce n’était pas gagné d’avance avec la chaleur prévue. L’entrainement aura payé. Les fruits secs ont aidé aussi .

Les playmobils aident à se détendre après les sandwiches. Des petits lacs de pluie au sommet avec des îles, le plus beau terrain de jeu de la ville!

L’insouciance des valeureux marcheurs

La descente est entamée vers 14h30. Encore 2h30 de descente.

Pause dans le descente

Les genoux sont mis à rude épreuve, surtout à la fin dans l’étroite et sobrement nommée Skeleton gorges. Un objectif : Rester entier!

Comment exprimer notre fierté devant ce défi relevé haut la main! Bravo les enfants! La leçon est belle. Quand on veut très fort quelque chose, on s’en donne les moyens, on apprend le goût de l’effort et on arrive à réaliser ses rêves !

Nous aussi, nous sommes fiers!

12 réponses sur “Défi sportif en Afrique du Sud : l’ascension de la Montagne de la Table”

  1. Magique et Magnifique 👍
    + que des randonneurs de vrais grimpeurs quelle forme !!! Pas de titre en jeu mais vs avez gagné une belle victoire sportive « bravo à vs 4 » et encore une expérience incroyable qui ne sera pas la dernière vue la beauté des sites et la
    récompense de vos efforts 👣
    On vs suit mais avec bcp moins de mal aux mollets😉

    1. Merci! Le lesotho est moins sportif mais quand même 7km de rands à pied et 10 à cheval…Là nous sommes passés 3080m (gla gla) au col de Mafikia Lisu mais c’est la voiture qui travaille (durement avec la pente de 15%)…bises gelées

  2. Vous êtes tout simplement géniaux. C’est beau de voir toute une famille tendue vers les mêmes objectifs, les mêmes défis.
    Noémie et Romain vous êtes des sportifs de haut niveau. Très gros bisous d’automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *