Envoûtant Damaraland

Après le parc d’Etosha et le centre de conservation des guépards, nous avons fait une pause dans le parc national du plateau du Waterberg

Un cirque au bord du plateau du Waterberg

Puis, plus à l’est, près du Vingerklip, nous sommes surpris de trouver un massif aux allures de Far West américain.

Rock Finger, massif du Vingerklip, à l’est de Khorixas
En avant pour le Damaraland… Après une grasse matinée bien méritée !

Le Damaraland

Carte du Damaraland © Expert Africa

La région du Damaraland, au nord-ouest de la capitale de la Namibie, nous a envoutés par ses paysages austères mais tourmentés, mais aussi par sa richesse culturelle et naturelle.

Les environs de Twyfelfontein, accessibles après 100 km de piste depuis Khorixas, sont riches de curiosités que nous parcourons sur deux journées : la forêt pétrifiée, les vieilles plantes à fleurs Welwitschia mirabilis – dont les feuilles posées au sol sont les plus longues du monde et la longévité peut dépasser 2000 ans- des montagnes tourmentées, des orgues basaltiques, des musées en plein air relatant la vie des peuples du Damaraland…

Morceaux de troncs pétrifiés autour d’une énigmatique Welwitschia
Musée vivant des traditions du Damaraland

Mais le site plus remarquable de la vallée reste l’exceptionnel site rupestre de Twyfelfontein.

La vallée de Twyfelfontein

Twyfelfontein signifie « source douteuse ». Cette source, rare dans le désert, attirait autrefois des chasseurs-cueilleurs et plus tard des éleveurs Khoïkhoïs (peuple San) qui ont laissé la trace de leur passage sur les rochers environnants pour mener des rites chamaniques.

Ce site regroupe les plus nombreux pétroglyphes d’Afrique, soit environ 2500 figures décrites. Le mot « pétroglyphe » qui vient du grec signifie « pierre gravée ». En 2007, cette richesse nationale est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Bienvenue !

On observe de nombreuses représentations d’animaux : éléphants, girafes, zèbres, rhinocéros… et même une otarie et un manchot qui attestent l’existence d’une exploration du littoral distant de 100 km.

Le lion est une des plus belles figures du site. Qu’a-t-il de particulier ?

Girafe et traces de pieds d’un chaman?

Nous logeons au camping Aabadi Mountain campsite, au bord de la rivière Aba Huab. Le cadre est magnifique et quand le soleil se couche, c’est une pleine lune rousse qui se lève derrière la crête. Les installations sont sommaires mais le désert est la plus belle des salles de bains.

Le site du camping
Lecture au couchant
Le deuxième soir

Dans les lits asséchées de quelques fleuves, les arbres puisent l’eau dans la nappe phréatique, de plus en plus profond car il n’a pas plu depuis plus de 4 ans. Les rivières dessinent de petites oasis que parcourent quelques troupeaux d’éléphants du désert. Ces populations très menacées ne comptent que quelques centaines d’individus (600 en 2013 selon http://etoshanationalpark.co.za/faunaflora/wildlife/desert-elephants).

Nous en avons trouvé cinq !

La White lady, symbole du patrimoine national

Nous poursuivons ce parcours culturel après un raccourci hasardeux où nous mettons à l’épreuve nos nerfs et notre 4×4. pour arriver dans un camping en plein désert aux portes du massif du Branberg.

Où est la piste?
La revoilà et enfin la civilisation !

Le Branberg signifie « montagne de feu » en allemand et en afrikaans. La couleur de la roche est très chaude, elle reflète des nuances variant du jaune au orange en passant par le rouge. C’est un des minéraux de base du granite, le « feldspath », qui donne cet effet rosé. 

Nous randonnons le lendemain dans ce massif rocheux, avec un guide, le long d’un torrent asséché. Nous observons les empreintes et les crottes de léopards. Nous rêvons secrètement de l’apercevoir et ouvrons nos yeux mais il ne sort que la nuit.

Il est passé par là !

Après une heure de marche, nous découvrons la célèbre fresque pariétale et la fameuse « White Lady ».

Un troupeau d’Oryx et des guerriers
Et enfin la célèbre White Lady

La « white lady » est devenue le symbole national du pays pour la protection des monuments nationaux. Elle a été découverte par  hasard par le topographe Reinhard Maack en 1918 lors de sa quête du point culminant de la colonie.  On imagine son émotion se retrouvant face à ces peintures du peuple San, dessinées il y a environ 6 000 ans. 

Au fond de la vallée, le point culminant de la Namibie ferme l’horizon du haut de ses 2 573 m d’altitude.

Le point culminant de Namibie : c’est ici !

Les températures en fin de matinée approchent ici les 32°C. Nous sommes dans l’une des régions les plus chaudes de Namibie. Deux heures plus tard, nous rejoignons l’Océan atlantique, ses 14 degrés et son brouillard hivernal.

Henties Bay et l’Océan atlantique

Sueurs froides également en constatant à la station service que nous perdons notre roue de secours. Le pique-nique chez le garagiste restera dans les mémoires…

11 réponses sur “Envoûtant Damaraland”

  1. Des tentes/cabanes sur la voiture, de beaux animaux, de grands espaces et des traces des hommes du passé, que demander de plus pour un voyage parfait avec les enfants ?
    Et nous qui ne sommes jamais allés en Afrique avec les enfants, ça donne envie d’y aller évidemment… Vous êtes durs avec nous !! 😉

  2. A la vue de vos photos et récits passionnants ns comprenons v/ coup de coeur pour ce pays. Quelle sensation d émerveillement avec les espaces aux couleurs chatoyantes les observations animalières… Quel monde animal et minéral ! Et cet art rupestre bien préservé waouh quel bel héritage !!!
    Quelle belle instruction aux enfts…et…à ns tous 😉
    Maintenant vs êtes au Cap : très bonne continuation avec tjs de belles découvertes… à suivre😁 😘👤👥😺

    1. Merci pour vos petits messages qui font toujours plaisir. Peut-être un jour aurez-vous l’occasion de découvrir l’Afrique : la Namibie ou autre!
      Je vous le souhaite!
      Nous avons de belles découvertes à partager en Afrique du Sud maintenant (très bientôt sur le blog). Nous pensons à vous et partageons le même Océan sous le soleil ! ; ) Gros bisous

  3. Merci une fois encore! Si nous pouvions admirer tout ce qui s’offre à vous cela nous couperait le souffle et dépasserait notre capacité d’émerveillement! Quel créateur génial a imaginé ces merveilles??
    Belle et bonne continuation de votre périple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *