La vie au Jungle Base Camp de Bardia

Chez Hukum

Bienvenue à Betahani, petit village de la plaine du Téraï au Népal, aux portes du parc national de Bardia.

En marge de notre exploration de la jungle à la recherche du Tigre du Bengale (http://obsreveurs.fr/index.php/2019/11/26/bardia-ou-la-quete-du-tigre/), nous sommes restés 3 jours dans ce village.

C’est ici le principal accès au parc national. Le village bénéficie d’un nombre important de lodges et guesthouses (une vingtaine), mais a gardé son caractère rural et ses traditions.

Les rizières du village

Le Jungle base camp est une petite structure. On est ici « chez l’habitant’. Ou presque, les hébergements étant séparés.

Les repas sont choisis par la cuisinière qui n’est autre que la femme de notre guide Hukum. Les légumes sont cueillis chaque jour dans le jardin et les repas sont bons. Le thé sucré nous réconforte après les longues journées de marche.

Les conditions sanitaires sont celles d’un village de campagne… Voici le robinet de la vaisselle. Il donne de l’eau à la basse cour.

La chambre est modeste mais on s’habitue à vivre de peu.

Le petit dernier de la famille est adorable. Il a peu de jouets et regarde souvent des petits films en anglais sur le téléphone de ses deux grandes soeurs. Alors quand il voit quelques playmobils devant notre maison, c’est la joie !

Les enfants lui laisseront celui qu’il préfère. C’est la semaine de Diwali, c’est un peu Noël au Népal!

Le jardin

Diwali, la fête des lumières

Nous avons séjourné à Bardia durant la fête des lumières, appelée Diwali. Cette grande fête de 5 jours célébrée dans le monde indien commémore un événement de la mythologie hindoue. Cette période marque aussi le nouvel an hindou, du moins pour le nord du sous-continent. C’est aussi l’occasion de visiter ses frères et soeurs, de faire la fête.

Dans le Téraï, le riz est moissonné juste avant les fêtes
Ces lampes à huiles symbolisent la suprématie de la lumière sur les ténèbres.

Lors de Diwali, les villes brillent de mille feux et une ambiance féérique et joyeuse règne.

Depuis le bus de nuit, les rues scintillantes lors de la fête des lumières

Les filles de Hukum se parent de leurs plus beaux habits pour faire la fête avec leur amies.

Nous partageons un repas du nouvel an où nos hôtes nous offrent un délicieux repas avec du poulet, fraîchement sacrifié… Un moment de partage que nous n’oublierons pas.

Le lendemain, sur la photo de famille, il ne manque qu’Hukum, parti à nouveau à pied à la recherche du Tigre avec une cliente.

Nous quittons à regret ce « cocon » familial et cette nature si généreuse, mais nous avons -en particulier Romain – besoin de reprendre des forces avec une nourriture plus gourmande et protéinée en ville avant de démarrer la prochaine aventure, notre trek en Himalaya. Direction : Pokhara, 13h de bus !

Départ en tuk tuk
Le bus de nuit pour Pokhara plutôt confortable finalement par rapport à nos craintes…

4 réponses sur “La vie au Jungle Base Camp de Bardia”

  1. Bien sympathique et enrichissant ce séjour dans le camp de Bardia chez Hukum pendant Diwali. Bonne continuation pour votre périple en Thailande et Malaisie.
    Grosses bises à tous les quatre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *