Festival des Globe-trotters de Rouen

Quelle fierté de présenter une seconde fois notre « modeste » film d’aventure Annapurna, premier 5000 sur grand écran!

Encore beaucoup d’émotions de revivre et partager notre épopée himalayenne. Les enfants ont grandi et se rendent compte de leur exploit, salué par l’assemblée!

Nous partagions l’affiche avec notamment Alizée et Jérôme, des voyageurs un peu fous mais surtout très fun qui ont traversé les Pyrénées par les cîmes avec un bébé dans le dos : https://www.2bike3.com/bebe-des-cimes ; et une famille de cyclotouristes inspirés : Clélia, Côme, Aurélie et Célian Cayzac.

Une belle expérience et nos remerciements vont à l’antenne ABM de Rouen de nous avoir invités !

Bientôt le Grand Rex 😉 (mais nooon…)

Et l’école alors?

Cette année, Romain effectue son CE1 et Noémie son CM2. Nous nous concentrons essentiellement sur la maîtrise de la langue française écrite et l’acquisition des compétences en mathématiques. Le vocabulaire, la géographie, l’histoire, les sciences, l’anglais, l’informatique, la photographie font  partie de notre quotidien. 

Géographie : Bilan de nos 9000 km en Afrique au surligneur.
Mathématiques au Lesotho

Depuis la rentrée, nous travaillons environ dix heures par semaine, un peu tous les jours sauf le samedi en général, ou à cause de trop longs trajets.

Avant le départ, j’ai préparé les cours avec une progression des apprentissages d’après les programmes nationaux et l’aide de super maîtresses qui nous ont guidés et enrichis avec leurs méthodes.

Certaines nous aident encore, notamment pour les contrôles ! Merci chères collègues !

Pour la littérature, j’ai scanné avant de partir, beaucoup de petits livres pour Romain. En général, nous achetions des romans en brocante ou allions à la bibliothèque. Nous avons déjà lu des petits romans de la collection « Je suis en CE1 » (notamment : « Allez les champions », « Maître Luc est amoureux », « Tous à vélo »…) , et puis les premiers romans comme : « L’école de Tibi », « Nico, comme une grenouille »…

Lecture plaisir

Sur le thème du voyage, nous venons de terminer «  Incroyable Zanzibar » de Catharina Valckx qui est une formidable histoire d’amitié. Nous commencerons bientôt « Le voyage de Gulliver à Lilliput», de Viviane Campomare et Patrick Mallet.

On peut trouver aussi un grand nombre de tapuscrits sur Internet (textes plus ou moins courts).

Noémie possède une lieuse avec de nombreux titres qui nous ont été prêtés. Pour cet été, nous lui avons accordé un livre papier: « Charlie et la chocolaterie » de Roald Dahl car il faisait partie des devoirs de vacances à l’école. Nous achèterons quelques livres ebook si besoin pour étudier les mêmes romans que ses camarades (c’est motivant de savoir que les copines étudient la même chose !).

On a trouvé des sucreries comme on l’imagine dans l’usine de Willy Wonka dans Charlie et la chocolaterie…! Regardez les grosses sucettes! Augustus Gloups n’en ferait qu’une bouchée!

Dans les gîtes ou hébergements pour backpackers, Noémie a eu le bonheur de trouver quelques perles en français. Dernièrement dans la collection folio junior, histoire : « Cléopâtre, fille du Nil, journal d’une princesse  d’Egypte» ; livre vite dévoré en entier! Il existe d’ailleurs toute une collection historique.

Sur le thème du voyage, nous attaquerons prochainement « Le Tour du monde en 80 jours » de Jules Verne.

Dans notre univers changeant, nous avons besoin de rituels, notamment en dictée et en conjugaison. Cela rassure les enfants et nous aussi ! Les enfants préparent une dictée par semaine et ont un petit cahier de conjugaison basique, tout léger (essentiel !) mais néanmoins complet de la collection Yves Cochais.

En mathématiques, Romain possède le manuel « A portée de maths CE1 » et un cahier « Cap maths » pour les mesures de grandeurs et la géométrie.

Noémie se concentre sur le manuel électronique « Au rythme des maths CM2». En géométrie, j’ai scanné en plus quelques pages d’un manuel de géométrie décorative. Après les leçons traditionnelles, les élèves adorent manipuler la règle, l’équerre et le compas en reproduisant ou en réalisant des figures pour le plaisir. On en trouve aussi sur internet.  

Les enfants ont un petit cahier du jour dans lequel ils s’appliquent pour écrire et un cahier d’entraînement acheté sur place.  En Afrique, pas de cahiers Sèyes  pour écrire dans les interlignes ! Mais des cahiers assez fins aux pages blanches avec des lignes bleues. 

Nous avons acheté un tout petit carnet pour noter quelques mots d’anglais rencontrés dans la journée!

What’s the weather like?

Nous avons aussi une tablette qui fait ardoise magique pour écrire des mots ou calculer dans la voiture (pas longtemps sinon, on est vite malade…).

Pour l’art plastique, nous avons pris des feutres, des crayons de couleurs et  la plus petite palette d’aquarelle possible. J’ai découpé des cartes cansons de 6 cm sur 12 qu’utilise l’illustratrice Isabelle Simler pour ses brouillons avant la création de ses grands dessins sur tablette pour ses  magnifiques albums de naturaliste passionnée. Nous adorons en particulier son album « l’heure bleue ». 

En Afrique du Sud, le sable restait finalement notre plus grande planche à dessin !

Chaque soir ou presque, les enfants rédigent un carnet de voyage dans lequel ils consignent leurs aventures quotidiennes, collent des tickets, illustrent…

A Bharatpur en Inde, au Jungle Lodge

Avant de partir, les enfants avaient préparé une petite sélection d’albums pour rêver. Vous pouvez les retrouver à la bibliothèque de Gagny !

Nous nous sommes intéressés aux peintures rupestres.

D’autres livres de voyages sont consignés ici : http://obsreveurs.fr/index.php/la-mission-des-obsreveurs/la-bibliographie-des-enfants/

En Namibie, face à l’immense Baobab, impossible d’oublier Antoine de Saint Exupéry et « Le petit Prince » étudié en CM1. Lisez le, relisez-le, partagez-le, interprétez-le !  

Extrait du Petit Prince qui nous invite à ne pas procrastiner et à réfléchir aux conséquences de nos actes.
« Et un jour, il me conseilla de m’appliquer à réussir un beau dessin, pour bien faire entrer ça dans la tête des enfants de chez moi.
– S’ils voyagent un jour, me disait-il, ça pourra leur servir. Il est quelquefois sans inconvénient de remettre à plus tard son travail. Mais, s’il s’agit des baobabs, c’est toujours une catastrophe. J’ai connu une planète, habitée par un paresseux. Il avait négligé trois arbustes… »

Pour finir, nous avons choisi deux poésies de rentrée : « Mon cartable a mille odeurs » de Pierre Gamara et « Liberté » de Maurice Carême.

En plus de nos recherches sur internet, nous notons des phrases du jour qui nous font du bien. Ainsi Nelson Mandela affirmait : «  L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde ».

Nous en notons beaucoup. A partager! …

A bientôt pour nos aventures en Inde et au Népal !

Bonnes vacances de Toussaint et bonne lecture !

Parcours prévisionnel

 Après plusieurs années de maturation, voici le parcours prévisionnel de notre voyage au long cours… Débriefing avec un puzzle…

Finalement il restera encore beaucoup de destinations pour rêver!

Certains globe-trotters choisissent pour les voyages au long cours la totale liberté sur les dates. Je comprend cette ivresse de l’inconnu, mais en pratique, avec des enfants, un budget serré,  les considérations climatiques, les périodes optimales pour observer certaines espèces animales… Ce n’est pas forcément idéal. Par ailleurs, certaines destinations étant prévues en haute saison (Océanie…), il peut s’avérer économique et confortable de réserver à l’avance.

Nous parcourrons 6 zones géographiques principales, pour 4 continents en dehors de l’Europe.

Les dates ne sont pas fixes et demeurent modifiables quelques jours avant, mais ça devrait ressembler à :

Afrique australe : 11 semaines (août – octobre);
Inde – Népal : 7 semaines (octobre – novembre);
Asie du Sud-est :  6 semaines (novembre – décembre);
Australie : 6 semaines (janvier – février);
Nouvelle Zélande : 5 semaines (février – mars);
Patagonie, Chili/Argentine : env. 2 mois (mars – mai);
Equateur : env. 2 mois (juin – juillet).