Les femmes de pouvoir en Nouvelle Zélande

Savez-vous que la Nouvelle-Zélande a été le premier pays à accorder le droit de vote aux femmes, au XIXème siècle, bien avant d’autres états européens (51 ans avant la France par exemple) ?

Grâce à une pétition historique signée par de nombreuses femmes, les Néozélandaises se déplacent aux urnes pour la première fois le 28 novembre 1893.

A l’époque, Kate Sheppard est une militante féministe. Elle se bat pour l’obtention du droit de vote des femmes et pour l’interdiction de l’alcool. Elle est maintenant immortalisée sur les billets bleus de 10 dollars.

Actuellement, ce sont trois femmes qui occupent les postes de premier rang pour le pays :

Elisabeth II est le chef de l’Etat en tant que monarque. En son absence, elle est représentée par son gouverneur général, Patsy Reddy.

La première ministre se nomme Jacinda Ardern. Elle a 41 ans. Depuis 2017, c’est la plus jeune femme à occuper ce poste. Durant le confinement, elle apparaissait tous les jours à la télévision pour annoncer les chiffres et les mesures prises pour combattre le virus. Elle est connue dans le monde entier.

Elle habite à Wellington, dans la capitale du pays, où se trouve le Parlement. Nous ne l’avons pas croisée lors de notre visite…

Le Parlement a une architecture spéciale et facilement reconnaissable alliant la modernité et le style néoclassique édouardien.

L’aile exécutive (à gauche), appelée la « ruche » (the Beehive) en raison de sa forme, fut conçue par Sir Basil Spence, un des meilleurs architectes de la couronne britannique . Elle fut inaugurée par la Reine Elisabeth II en 1977.

Ce bâtiment comporte 10 étages; il héberge les bureaux de la première Ministre et des ministres du cabinet. Au 1er étage, il y a une immense salle de réception pour les banquets officiels pouvant accueillir jusqu’à 300 invités.

Parlement de Nouvelle-Zélande

Il a été rénové avec des normes parasismiques très précises. Heureusement car un tremblement de terre de magnitude 5,8 a été ressenti lors de notre voyage en 2020.

Pour l’anecdote, ce jour-là la première ministre était en interview et a gardé son calme durant les secousses sismiques comme on le voit à la 17e seconde de cette video

https://www.youtube.com/watch?v=Da0KoMrh_5E

Noémie et les Obsrêveurs vous souhaitent une très belle journée de la femme!

PS : merci à notre jeune lectrice Suzanne de nous avoir encouragés à terminer cet article !

Sources: Wikipédia; documentation officielle pour la visite du Parlement à Wellington.